Olivier Caroff

Né en 1976
Vit et travaille à Paris

Peintre, Olivier Caroff a été fortement influencé par le photoréalisme américain de l'entre-deux-guerres. Ses compositions, en camaieu de gris, trouvent leur source dans des photographies qu'il a prises, puis retravaillées sur ordinateur. Après mise au carreau, il les peint à l'huile sur des toiles de petit format. Le recours au format Polaroid leur confère un aspect délicatement suranné.

Il y a, dans ce processus, un contraste presque dérisoire entre le caractère instantané de la photographie et le long et minutieux travail de restitution sur la toile. Eloge de la gratuité ? Volonté de se donner des contraintes pour échapper à un trop grand lyrisme ?

Ses sujets évoquent la solitude de promeneurs dans des paysages, urbains, industriels ou ruraux, vides, homis quelques silouhettes humaines non identifiables. Ses toiles deviennent ainsi des icones de la nostalgie, de la mélancolie, de la rêverie, de l'isolement, de la solitude, mais loin de tout sentiment tragique. Peut être faut il y voir aussi un écho, en négatif, au propos de Baudelaire: "L'homme aime tant la ville que, quand il fuit la ville, c'est encore pour chercher la foule, c'est à dire pour refaire la ville à la campagne"

Louis Doucet